4 étapes pour reconnaître un vêtement éco-responsable

Reconnaître un vêtement éco-responsable n’est pas très compliqué. Il suffit de suivre 4 étapes de décryptage pour se rendre compte rapidement si le vêtement que nous tenons dans les mains est éco-responsable ou non. Avant toutes choses, sache que tu trouveras difficilement des vêtements répondant aux caractéristiques éco-responsables dans les enseignes de prêt-à-porter de grands groupes textiles. Même si de nombreuses enseignes et marques font beaucoup d’efforts dans ce domaine (et c’est déjà très bien de commencer), tout n’est pas rose. Il y a bien souvent beaucoup de marketing et de greenwashing dans leurs discours. Pour reconnaître un vêtement éco-responsable, soit attentifs à ces 4 conseils :

1. Regarder la matière du vêtement

Dès que tu vois une belle pièce dans un magasin ou sur internet, regarde directement l’étiquette ou la description de la fiche produit. La première chose à regarder est la matière du vêtement. Il existe une grande quantité de matières de vêtements utilisées dans le textile (découvre-les dans l’article sur les matières de vêtements à connaître). Seules quelques-unes d’entre-elles sont jugées éthiques et éco-responsables. On y trouve le coton bio, la laine bio non traitée, le lin, le chanvre et le lyocell par exemple. (découvre la liste de toutes les matières éco-responsables dans cet article).

Tu t’en doutes, les matières synthétiques issues du pétrole comme le polyester et l’acrylique ne sont pas très éthiques ni éco-responsables.

Cependant, s’il s’agit d’une matière de vêtement recyclée comme l’Econyl, le Polyester recyclé, le coton recyclé ou la laine recyclée, il est possible que le vêtement puisse être jugé éco-responsable. À voir ensuite la provenance de sa fabrication.

2. Identifier le lieu de fabrication du vêtement

Sois attentif au lieu de fabrication du vêtement. Les pays comme la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal sont plutôt sûrs. En effet, les conditions de travail et sociales des ouvriers y sont réglementées et contrôlées.

Ce n’est pas forcément le cas des pays comme la Chine, l’Inde, le Cambodge, le Bangladesh, le Vietnam, le Pakistan, la Turquie, la Bulgarie et l'Éthiopie d’où proviennent majoritairement nos vêtements. Les conditions de travail des ouvriers y sont controversées. Tu n’es pas sans savoir que l’exploitation des enfants et l’insécurité sont souvent décriés. On peut mentionner aussi les déchets et produits chimiques rejetés par les usines dans les terres, lacs, rivières et océans. Bref, ce n'est pas génial.

3. Repérer s’il y a un label

Repérer s’il y a un label sur l’étiquette est hyper important pour reconnaître si un vêtement est éco-responsable. Le label est d’une part important pour s’assurer que la matière est éco-responsable. S’il s’agit d’un coton biologique, un label est certainement appliqué à côté de la mention. On peut citer le label GOTS par exemple.

D’autre part, un vêtement peut très bien être fabriqué dans un lieu controversé mais recevoir tout de même l'application d’un label. Effectivement, il existe des usines labellisées en Turquie ou en Inde par exemple. Des contrôles réguliers s’assurent des conditions de travail des ouvriers et du bon déroulement des procédés de fabrication du vêtement. On peut citer les labels Fair Trade (Max Havelaar) ou Fair Wear Foundation par exemple.

4. Faire attention au prix

Avec la multitude d’enseignes et de marques de fast-fashion, nous avons été habitués à acheter des vêtements à des prix très attractifs. Ce qui nous pousse forcément à renouveler régulièrement notre garde-robe et de toujours être à l'affût des nouvelles tendances. Il n’est pas mauvais de se faire plaisir, au contraire ! Mais nous pouvons le faire de manière responsable.

Des vêtements à des prix très abordables reflètent généralement une mauvaise qualité, des matières synthétiques et des conditions de fabrication et de travail douteuses. De même pour des vêtements haut de gamme.

En revanche, si tu es attentif à la matière textile, au lieu de fabrication et aux labels, tu peux t’assurer que le vêtement que tu as dans les mains est éthique, éco-responsable et durable. Dans la plupart des cas, le prix affiché sera certainement juste et transparent. De nombreuses marques développent aujourd’hui des basics et de belles pièces plus éthiques, responsables et durables à des prix totalement abordables. Il y a de quoi se faire plaisir !

J’espère que ces 4 étapes pour reconnaître un vêtement éco-responsable te serviront lors de tes prochains achats et que tu seras attentif au décryptage de l’étiquette.

Merci de lire Homère.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

En direct du shop