Le no gender est-il l’avenir de la mode ?

Le mouvement “no gender”, qui ne fait que se développer dans la mode, puise ses fondements dans le concept de non-binarité, lui-même utilisé en sciences sociales. This is serious. En résumé, une personne qui se revendique genderless ou non binaire est une personne qui ne souhaite pas s'inscrire dans la norme binaire homme/femme. Et cela met un beau coup de pied aux fesses à la hiérarchie des genres mais aussi à leur sexualité ! Karine Espineira - cofondatrice de l’Observatoire des Transidentités - explique que ce mouvement a en réalité émergé en 2006-2007, au moment où la pensée militante LGBT a retrouvé un nouvel élan. "Il s'est propagé avec internet et les réseaux sociaux, sur Facebook, Twitter et YouTube. Beaucoup de groupes se sont formés, permettant à des personnes autrefois isolées de se retrouver et de constituer des subcultures, au sens noble du terme.", déclare-t-elle au Nouvel Obs. Selon une sondage YouGov réalisé en ligne auprès de 1002 personnes âgées de 18 ans et plus (et toujours pour le Nouvel Obs), 14% des 18-44 ans se considèrent comme non binaire et 49% des 18-24 ans sont favorables à la création d’une identité intitulée “neutre” au sein de l'administration française. This is serious, and huge.

La mode actrice des changements durables

Le règne de la binarité est donc bousculé par les citoyens, mais aussi par les marques de vêtements. Quand on considère que la mode peut être le reflet de notre personnalité, cette évolution est sans doute la suite logique des événements. L’absence de frontière entre hommes et femme intrigue, interroge et passionne, les marques se revendiquent gender fluid et unisexes. Résultat : tout le monde se retrouve sur le même pied d’égalité, finito l’opposition habits pour femmes/habits pour hommes. Good job. Mais pourquoi la mode se passe-t-elle de genres ? Évidemment, on pourrait penser que ces nouveaux positionnements pourraient être de simples stratégies commerciales, mais chez Homère on pense sincèrement que ce n’est pas que ça et que cela représente aussi un certain militantisme, comme un soutien des marques de vêtements à leurs consommateurs. Et tout ça parce qu’aujourd’hui, la mode a le pouvoir de générer un changement durable. Pour certaines personnes, la performance du produit passe même au second plan tant l’intégrité et l’engagement ont leur importance. Be brave, you’re not alone out there.

noyoco et Côtelé Paris : les marques gender fluid qui nous séduisent

Depuis sa création, la marque noyoco se veut respectueuse de l’environnement, en utilisant - entre autres - des matières biologiques, naturelles, up cyclées ou recyclées. Ces matières, elle les met au service d’une création de produits minimalistes, décontractés et mixtes. Alexis Bance et Louis Goulet, les créateurs de noyoco, définissent le style de la marque comme étant “(...) élégant, influencé par une vision d'un monde multiculturel où modernité et traditions cohabitent.” Don’t be jealous, be inspired. De leur côté, les créateurs de la marque Côtelé Paris - Alexandre Dufour et François Le Vaillant - mettent le velours côtelé à l’honneur, dans une démarche tout aussi responsable et engagée. Ils déclarent : “(...) soucieux des enjeux environnementaux et révoltés par les pratiques de l’industrie du textile, nous avons décidé de nous engager pour une mode plus propre et un monde plus juste.” Deux positionnements qui séduisent toute l’équipe d’Homère, puisqu'en proposant des vêtements de qualité pour tou(te)s, ces entrepreneurs véhiculent un esprit de liberté, d’ouverture et d’aventure. Et cet esprit se retrouve jusque dans le nom de la marque pour l’une d’entre elle : "noyoco vient du premier nom de la marque: "no youth control", lui-même rendant hommage à "New York City". Une ville dans laquelle nous avons longtemps vécu et qui nous a énormément inspiré par son énergie, sa jeunesse et son brassage des cultures.(...)” explique Alexis et Louis. A elles seules, ces marquent représentent avec leurs collections toute une époque, toute une génération à qui ils souhaitent donner une réelle place dans la société. What’s done with love is done pretty well.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés