Notre avis sur les soldes

Notre avis sur les soldes

On vous explique clairement pourquoi et comment on pratique des soldes. Parce qu'il y a un sérieux problème avec ça aujourd'hui. Temps fort de la consommation, les soldes permettent aux marques d'écouler les fins de stocks; mais posent le problème de la surproduction engendrée, avec une empreinte inutile.

Il y a un sérieux problème avec les soldes aujourd'hui. Ne nous cachons pas, et commençons par le dire. Mais c'est un peu plus compliqué que ça, alors creusons un peu.

Voici une définition empruntée sur economie.gouv.fr,

Les soldes constituent un moment fort de la consommation. Ils permettent aux commerçants d’écouler rapidement leurs stocks et aux consommateurs de bénéficier de réductions de prix souvent intéressantes puisque la revente à perte est autorisée pendant ces opérations commerciales.

Dans le monde de la mode, la problématique des soldes ce n'est pas tant la période ou le mécanisme; mais plutôt les déviances de modèles économiques et de production qu'elles incitent.

La sur-production

En général commercialiser un produit ça se passe comme ça :

  1. Réflexion & conception
  2. Conceptualisation & financement
  3. Production
  4. Stock & Commercialisation

➔ Mais alors que se passe-t'il si j'ai produit trop de pièces ?

Et bien, la marque se retrouve avec des pièces sur les bras. Et aussi beaux soient ses produits, elle les a fabriqué "pour rien". C'est donc une Surproduction.

L'impact inutile

➔ Quel a été l'impact de ces pièces produites pour rien ?

Le problème, c'est que le simple fait de produire dégage intrinsèquement une emprunte nocive, au minimum pour l'environnement. Ça crée aussi de l'emploi, ça génère une valeur économique; mais pour autant l'impact est géant.

Démarrer des machines, consommer de l'énergie, acheter des matériaux, générer du transport, utiliser de l'eau, etc. tout cela utilise des resources et provoque des émissions. Ça reste et restera vrai : fabriquer, c'est avoir un impact.

Le danger pour les marques indépendantes

Si du côté consommateur on se pose la question de l'impact, du côté de la marque on se pose aussi la question de la perte engendrée.

➔ Quel est le manque à gagner pour ces pièces en trop ?

L'écart entre la production et les ventes représente un manque à gagner. Une somme d'argent (la valeur des pièces) qui est "bloquée" en stock plutôt qu'en trésorerie. Et comme chacun le sait, aucun employé ou fournisseur ne peut être payé avec du stock !

Il faut donc une solution pour écouler ce stock et récupérer la trésorerie. Et cette solution, on l'appelle les soldes.

Alors au fond, c'est quoi le soucis avec les soldes ?

Dans le monde de la slow-fashion dont nous faisons partie, soldes riment avec diabolique. Et c'est super compréhensible, car les soldes autorisent l'écoulement du fruit d'une surproduction. Et on commence à comprendre pourquoi :

  • Si les soldes permettent d'écouler le petit écart de surproduction d'une collection durable et raisonnée, fabriquée "par erreur" ou "par sécurité" en slow-fashion,
  • elles permettent aussi à la fast-fashion de faire un formidable coup de com' pour une collection éphémère, désastreuse pour l'environnement, fabriquée "à dessein" avec seul le profit en tête.

Une affaire de choix

Limiter la surproduction et son impact, c'est pour les marques une affaire d'engagements. Pour les revendeurs et Marketplace comme Homère, une affaire de choix. Quelles sont nos solutions et pratiques vertueuses ?

1. Des fringues intemporelles

La surproduction liée aux collections est dépendante de l'effet de mode : plus la collection est éphémère, plus la problématique est grande. Une pièce surproduite "trop datée" aura du mal à s'écouler; la marque sera donc tentée de faire des soldes agressives, et si ça fonctionne bien, de recommencer la saison suivante...

Chez Homère, nous choisissons d'abord des marques avec un effet saisonnier limité. On appelle ça les "intemporels". On promeut des marques qui évitent "la tendance", conçoivent et fabriquent de belles fringues basiques pour le quotidien. Un bon exemple ? C'est AVN et ses intemporels de qualité, ou Pétrone et ses superbes sous-vêtements.

C'est vraiment un super levier, parce que surproduire un vêtement basique c'est "un peu moins grave" : la pièce sera juste vendue naturellement la saison suivante, elle n'a donc pas été produite "pour rien".

2. Un impact minimal

On l'a vu, produire c'est aussi polluer.

Mais ça ne dispense pas d'essayer d'en limiter l'impact ! Un vêtement à l'impact divisé par 2 ou 3, c'est tout sauf un détail ! Et là les stratégies sont multiples : Monsieur Mimosa choisi des matières naturelles, Ecclo fait le choix de l'upcycling, Apnée celui des bouteilles recyclées, Le Modeste celui d'une laine Française, et Ubac oeuvre à rapatrier en France la filière Chanvre.

Chez Homère, on déniche ces marques qui font les choses bien. On a établi un cahier des charges responsabilité & durabilité rigoureux; et chaque pièce de chaque marque y est strictement soumise. On regarde tout, impact social, animal, pollution, circularité... Découvrez nos critères.

3. La précommande

Certaines marques (comme la célèbre Asphalte) font le choix radical d'inverser le modèle. Le client pré-commande les pièces, et la marque fabrique en conséquence. Cela réduit à néant la problématique de l'overproduction et de l'overstock. C'est le modèle le plus vertueux qui amène tout un tas d'avantages (mais également sont lot de complexités).

Chez Homère, on a décidé de se rendre prochainement compatibles avec ce mécanisme, c'est actuellement en cours de construction !

Notre positionnement

Nous, on choisit de faire des soldes, et on vous le dit clairement. Déjà pour permettre à nos marques de faire face à leurs enjeux, et ensuite pour vous permettre de vous faire plaisir avec des pièces exceptionnelles à prix sympa. Découvrez ici notre sélection de vêtements éco-responsables soldés.

Alors sincèrement, on ne va pas vous bullshitter à coup de "Soldes oui, mais correctement". On va simplement vous dire que nos marques sont indépendantes, font les choses proprement, de façon raisonnée, avec des collections intemporelles à l'impact minimal, et que tout ça est vérifiable.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Paiement en ligne

100% sécurisé